Boldenone

Qu’est ce que c’est ?
Le Boldenone est un médicament vétérinaire vendu en forme d’injections sous les noms Equipoise, Equigan, Ultragan et Anabol. Comme le nom Equipoise l’évoque, à l’origine c’était le médicament destiné surtout aux chevaux. Grâce à ces propriétés chimiques, le boldenon est efficace sur beaucoup d’espèces animales, y compris l’homme.

Quels sont ses effets bénéfiques ?
Les effets du Boldenone sont peut anabolisants mais ses effets indésirables androgènes et œstrogènes sont Presque inexistants. Le Boldenone aromatise à peine est devient ainsi, sous tous les rapports, l’un des stéroïdes anabolisants les plus sûrs utilisés dans le sport (au paradoxe, il s’agit pourtant d’un médicament vétérinaire…). Ce médicament stimule l’appétit, il aide la rétention du nitrogène et la synthèse des protéines. Le Boldenone aide la vascularité et la production de globules rouges (il est apprécié dans les sports de gand fond). Le boldenone permet d’obtenir une musculature plus modeste mais de bonne densité et durablement acquise.

Quels sont ses effets secondaires ?
Excepté des effets suppressifs relativement faibles sur la production de la testostérone endogène, le boldenone n’a que d’effets secondaires très minimes. Toutefois, des médicaments pour relancer la production endogène de testostérone peuvent Être indispensables.

Quelle est l’utilisation recommandée ?
Le Boldenone est un stéroïde de longue action et des injections une fois par semaine sont tout à fait suffisantes. Le dosage habituel pour des athlètes représente 300 à 400 mg. Beaucoup de culturistes ont l’habitude d’appliquer du boldenone tous les jours ou bien un jour sur deux parce que le médicament vétérinaire d’origine était vendu en petite concentration de 25 mg/ml. De ce point de vue, les versions génériques avec la concentration de 200 mg/ml sont plus adaptées. Cependant les culturistes tirent meilleur parti du boldenone en stack avec la testostérone durant le cycle de masse et avec le stanazolole et le trenbolone durant le cycle de séchage.